Nouvel album: Transcriptions et Paraphrases pour piano

Ma première collaboration avec la magnifique maison de disque française La Dolce Volta.

Comment se faire une raison lorsqu’on est pianiste et qu’on tombe éperdument amoureuse de la musique post-romantique germanique, qui a délaissé notre instrument pour l’orchestre?

L’amour ne recule devant rien, et surtout pas devant d’innombrables heures de travail. J’ai dédié mon existence à servir Liszt, et son enseignement m’a poussée naturellement à entreprendre l’appropriation d’un large répertoire par la paraphrase et la transcription. Cette curiosité insatiable est l’un des traits lisztiens les plus marquants, et sa lumière m’a guidée à travers un chemin semé de doutes et d’épiphanies.

En effet, comment rendre l’effet des cloches de vaches dans l’Andante moderato de la Sixième Symphonie de Mahler ? En intégrant les harmonies typiques au carillon : le timbre est différent, mais la sonorité de la cloche est suggérée. Comment rendre l’intimité des cordes dans la Verklärte Nacht de Schoenberg ? C’est irréalisable, et c’est pourquoi j’ai choisi de m’éloigner de l’œuvre originelle pour sextuor, en imaginant cette paraphrase comme une « œuvre miroir » à la Sonate de Liszt. Une œuvre pour piano en un seul mouvement, qui traite de la symbolique de la métamorphose, et explore les tréfonds de la psyché humaine. Dans l’Adagietto de Mahler, c’est un humble hommage aux Klavierstücke de Brahms que je rends, par l’utilisation d’un accompagnement pianistique qui soutient les longues tenues des cordes, quasiment impossibles à rendre au piano.

Transcrire c’est trahir ? Je ne pense pas. Transcrire c’est rendre hommage au génie d’une musique dont l’essence ne s’altère pas avec la forme, et se reconnecter à l’universalité de la pensée du XIXe siècle. La musique doit continuer de vivre, car comme l’aurait dit Mahler : « La tradition n’est pas le culte des cendres, mais la préservation du feu » !

Extrait du livret de JUGENDSTIL

La vie d'une pianiste concertiste

1985, Valais, Suisse: Beatrice Berrut naît au pied des Alpes, et les montagnes et leur majesté ont profondément marqué son imaginaire et sa philosophie de vie. Petite, elle passe son temps libre à arpenter les pentes enneigées et les forêts des alentours de son village avec sa sœur, et ce lien profond avec ces paysages l’accompagne encore maintenant lors de ses tournées de concert.

Concerts & Evénements

La meilleure manière de vivre la musique est d’aller l’écouter en direct. Partagez ces moments particuliers avec Beatrice Berrut et rendez-vous à ses concerts les plus proches de chez vous.

Beatrice Berrut

Date Ville Salle Pays
12/06/22 Monthey Les Ondes Festival CH
Heure: 10:00. Adresse: Pavillon des Mangettes.

Brahms piano quartet no.1 in g minor. With Anna Göckel, violin, Noémie Bialobroda, viola, Nadège Rochat, cello.

Buy Tickets
16/06/22 London Fidelio Café UK
Heure: 18:30.

Piano recital and single malt tasting. Works by Mahler/Berrut, Schoenberg/Berrut, malts by Wolfburn distillery, Thurso.

Buy Tickets
10/07/22 Chambord Festival de Chambord FR
Heure: 20:00.

Piano recital. Works by Franz Liszt.

Buy Tickets

Des racines aux étoiles

1024 766 Beatrice Berrut

Dans un monde où les nationalités, les langues, les identités se mélangent, s’enrichissent, s’opposent parfois, une reconnaissance décernée par son coin de terre soulève plusieurs questions. Je suis en effet l’heureuse récipiendaire du prix culturel de ma ville de Monthey, dans le canton du Valais. Si le désir de prendre mon envol et de la…

lire plus

Pourquoi la sonate de Liszt a changé ma vie

801 1024 Beatrice Berrut

Quand on joue du piano, depuis tout petit on entend parler de Liszt comme d’une figure trouble : d’abord un compositeur coureur de jupons pour les pianistes qui aiment le bruit et le tapage, puis un abbé dont la fin de vie un peu obscure et mystique a donné naissance à des œuvres jamais jouées. Il…

lire plus

Une saison avec une baguette, de Meiningen à Covent Garden

1024 683 Beatrice Berrut

C’était à Berlin en 2007, et le public de la Philharmonie, d’ordinaire si bien au courant des mœurs du milieu, a applaudi entre les mouvements. Il était tout bonnement impossible de garder pour soi le trop plein d’émotions qu’avaient déchainé en chacun d’entre nous Seiji Owaza et les Berliner Philharmoniker. Leur septième symphonie de Beethoven…

lire plus

Lux Aeterna : suggestion de programme

1024 598 Beatrice Berrut

Bach et Liszt sont tous deux considérés comme des compositeurs mystiques. Ils étaient profondément religieux et passaient beaucoup de temps en prière, dédiant leur musique à Dieu. Même si la religion n’est pas perçue de la même manière aujourd’hui, leur relation à quelque chose qui nous dépasse, et la porte qu’ils ouvrent sur cette dimension…

lire plus

Journal de Beatrice Berrut

    Join our Newsletter

    We'll send you newsletters with news, tips & tricks. No spams here.

      Contact Us

      We'll send you newsletters with news, tips & tricks. No spams here.